Entrepreneuriat coopératif agricole en Afrique sub-saharienne : La CPC accompagne la RCA dans la réforme de sa chambre d’agriculture par la formation des formateurs en entrepreneuriat coopératif agricole

Dans le cadre du programme TCP/CAF/3604 « Appui à la réforme de la chambre d’Agriculture, de l’Elevage, des Eaux, Forêts, Chasse, Pêches et du Tourisme (CAEEFCPT) », a eu lieu dans la salle VIP du stade 20.000 places de Bangui, du 13 au 22 décembre 2018, un atelier de formation de formateurs en entrepreneuriat coopératif agricole. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme de formation des formateurs et cadres d’appui au développement de l’entrepreneuriat coopératif agric

ole en Afrique mis au point par le Secrétariat Exécutif (SE) de la Conférence Panafricaine Coopérative (CPC), programme qui vise à renforcer les compétences des cadres et autres responsables d’appui au développement des coopératives en entrepreneuriat coopératif agricole en Afrique sub-saharienne.


En effet, le regain d’intérêt pour l’agriculture en Afrique notamment la place qu’on lui reconnait dans les discours officiels des gouvernants montre le rôle majeur que les politiques voudraient confier à ce secteur qui est susceptible de produire en quantité et en qualité des biens de consommation afin de lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle qui continue d’être un défi quotidien  pour beaucoup de nos pays. Les potentialités naturelles (édaphiques, hydriques et climatiques), l’importance de la main d’œuvre qui s’y consacre, la possibilité pour elle de fournir de la matière première à l’industrie du secteur agro-alimentaire, font de l’agriculture en Afrique un secteur stratégique de croissance et de développement durable. 


Actuellement, la quasi-totalité de nos Etats s’investissent dans la promotion des principales filières agricoles porteuses en privilégiant toutes leurs chaînes de valeurs. Dans cette logique de développement des filières agricoles, avec une tranche importante d’acteurs (plus de 80%) constituée d’agriculteurs familiaux, l’organisation des acteurs en de véritables sociétés coopératives constitue une des exigences de la stratégie de développement durable de l’agriculture.  
Or, les ressources qualifiées capables de contribuer à la promotion de l’entrepreneuriat coopératif agricole font encore défaut  tant sur le plan de leur effectif que sur le plan de compétences techniques dans le domaine de l’économie coopérative.
C’est pour combler cette lacune que la CPC a mis au point ce programme de formation structuré en neuf (9) modules, à savoir :


1.    Technologie d’éducation et de formation des adultes appliquée à l’entrepreneuriat coopératif agricole ;

2.    Initiation à l’entrepreneuriat coopératif agricole ;

3.    Institution coopérative et développement ;

4.    Organisation et gestion administrative des coopératives ;

5.    Planification des activités des coopératives ;

6.    Leadership et développement des ressources humaines des sociétés coopératives ;

7.    Gestion commerciale et contractualisation dans les coopératives ;

8.    Gestion des ressources matérielles, de la comptabilité simplifiée et des ressources financières dans les sociétés coopératives ;

9.    Gouvernance des sociétés coopératives;

La première session que vient de bénéficier la RCA a couvert les trois premiers modules, en attendant la programmation des deux autres sessions dans le pays pour les autres modules, la CPC recommande fortement ce programme à d’autres pays membres.