Une mission CPC en RCA suscite la création de trois grandes coopératives agricoles

             RCA

La coopération RCA-CPC se renforce sur le terrain  avec  l'intensification de l'action de la CPC. Le pays, secoué par une instabilité politique et des conflits communautaires est désormais un vaste chantier en reconstruction. Le secteur coopératif, inscrit en bonne place dans les politiques et stratégies nationales du pays interpelle la CPC dans ses missions en faveur de ses pays membres. C’est dans ce sillage qu’une mission constituée du Secrétaire Exécutif, Ibrahima Ndour, et du Directeur des Projets et Programmes, Gabriel GBEDJISSOKPA a séjourné à Bangui en RCA du 13 Juin au 04 juillet 2019 et ceci dans l’optique de maintenir l’appui CPC au pays tout en explorant de nouveaux horizons de coopération dans le mouvement coopératif national. C’est dans cette perspective que la Société HUSACA (Huilerie et Savonnerie de Centrafrique), qui utilise la matière première locale constituée de maïs et de noix de palme dans ses usines de transformation, a bénéficié de l’expertise de la CPC qui l’accompagne désormais dans la structuration de ses groupements agricoles, fournisseurs en maïs et noix de palme, en véritables coopératives pour une plus grande productivité qui ne satisfait pas toujours la demande de l’entreprise face aux besoins des partenaires tels que le Programme Alimentaire Mondiale (PAM), représentation de Bangui.

            Ainsi, les coopératives suivantes ont vu le jour en RCA :

1. La coopérative « WALOMBE »

Activité principale : Production de maïs ;

Localités : S’étend sur les villages NDANGALA et BIMON

Nombre de membres : 161

2.  La coopérative « TOUMBAYERE »

Activité principale : Production de Maïs ;

Localités : Couvre la zone forestière et s’étend sur les villages : Yombo, Bombari, Sekia, Sebokele, Salongo, Sakolongo, Sebala, Yatimbo ;

Nombre de membres : 86.

3. La coopérative « FINIBANGONDO »

Activité principale : Production de Maïs ;

Localité : PISSA

Nombre de membres : 110

      Ces coopératives, de véritables faut le rappeler bénéficieront d’un accompagnement et d’un suivi de la CPC qui commence dans les tous prochains jours par la formation des membres élus aux principes, valeurs et pratiques coopératives.