Financement des Initiatives Coopératives en Afrique (FICA), la CPC signe une nouvelle convention de partenariat

La CPC a développé et mis sur pieds en 2018, une stratégie de Financement des Initiatives Coopératives (FICA). Ce mécanisme permet aux coopératives de bénéficier des financements par des prêts à long termes et à des taux très préférentiels comparativement aux conditions offertes par les banques du système classique en Afrique, pas toujours favorables aux coopératives en majorité constituées des populations pauvres.


Les fonds de ces prêts proviennent des bailleurs de fonds de la CPC qui comprennent la nécessité de ce mode de financement alternatif du mouvement coopératif panafricain et mobilisent les capitaux par l’entremise des banques locales. Ce mode original de financement des coopératives le plus souvent exclues du système bancaire classique par des conditions assez rigides, s’avère urgent pour la CPC qui ne cesse de nourrir la vision d’un mouvement coopératif africain fort et prospère.


C’est dans ce sillage que la CPC est entrée en contact avec Persia Holding Group PERSION SA, un groupe International d’investisseurs d’origine iranienne basé en Suisse. Après plusieurs mois d’échanges sur le mécanisme du FICA, les deux institutions sont parvenues à la signature d’une convention de partenariat ce 18 Novembre 2019. Cet acte qui marque le début d’un long partenariat entre les deux institutions a eu lieu dans le cadre d’une mission au Cameroun de PERSIA HOLDING GROUP SA conduite par son Président REZA Boozarjormehri.

Le Groupe PERSIA s’engage donc à financer les coopératives sélectionnées par la CPC et disposant des plans d’affaires viables et porteurs de développement. Il faut signaler que c’est la deuxième signature de convention du genre que la CPC effectue dans le cadre du FICA. La particularité avec le Groupe PERSIA, c’est sa souplesse en matière de garantie, très loin des garanties à 100% le plus souvent exigées par les investisseurs. 


Les coopératives désireuses de bénéficier des financements du FICA sont donc tenus de se rapprocher de la CPC ou de leurs Ministères en charge des coopératives pour plus d’informations sur le FICA. En attendant le démarrage effectif de ces financements, certaines coopératives ont déjà présenté leurs plans d’affaires à la CPC.