La CPC assiste à la Conférence des Intervenants des secteurs de la PME et de l’Artisanat du Cameroun

Suite à l’invitation de Monsieur le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie Sociale et de l’Artisanat (MINPEMEESA) du Cameroun, le Professeur Laurent Serge Etoundi Ngoa , une délégation CPC composée de Monsieur Jean BIMINGO, Directeur du Centre d’Appui Conseil aux Pays membres de la CPC et Monsieur Guy Tatou, Responsable de Liaison, de la Communication et du Contrôle Interne à la CPC, a assisté à la Conférence des Intervenants des secteurs de la PME et de l’Artisanat au Palais des Congrès de Yaoundé du mercredi 08 au vendredi 10 Avril 2015,. 

Les échanges des travaux étaient centrés sur deux grands axes : 

Les politiques publiques de développement et actions des différents intervenants de la chaîne d’encadrement des PME et de l’Artisanat ; 

Le budget programme centré sur la gestion axée sur les résultats. 

Il convient de signaler qu’au cours de cette conférence, plusieurs points intéressants ont été discutés et la CPC a fait entendre la voie des coopératives. Nous pouvons notamment rappeler : 

1. L’existence d’un programme d’incubateur d’Entreprises dans le processus de professionnalisation d’emploi au Ministère de l’Enseignement Supérieur, à l’Université de Dschang, à l’Institut du Sahel à Maroua et en Monde rural par le MINADER (Ministère de l’agriculture et du Développement Rural). 

2. Dans le cadre de la promotion des PME et du Guichet Unique, il est dorénavant possible de créer une PME en 72 heures, le cas des coopératives soulevé par la CPC étant à examiner pour aller dans le même ordre. 

Pour toute information sur la création des PME, la Conférence recommande le Site www.e-regulation.org 

À l’issue de la conférence, la délégation CPC se propose d’entreprendre les démarches du genre précédemment suivies avec d’autres partenaires en vue d’aboutir à une convention entre la CPC et le Ministère de l’Enseignement Supérieur dans le Cadre du programme de professionnalisation des enseignements, occasion pour elle de vendre l’idée des incubateurs d’entreprises coopératives dans les universités et grandes écoles telles que la Faculté d’Agronomie de Dschang(FASA), l’Institut Supérieur du Sahel, l’Ecole polytechnique de Yaoundé, etc.