Les étudiants de l’Ecole de Formation des Spécialistes de la Coopération d’Ebolowa (EFSC) effectuent une visite d’étude à la CPC

Accompagnés de leurs encadreurs parmi lesquels le Directeur de l’école Monsieur Ambassa Mathurin, les étudiants de l’EFSC, école placée sous tutelle du Ministère de l’Agriculture du Cameroun, ont effectué une visite d’étude à la CPC le mardi 26 novembre 2019. Il était question pour ces jeunes apprenants de vivre et d’échanger de vive voix avec les responsables de la CPC des réalités du mouvement coopératif en général et dans les pays membres de la CPC en particulier.

A l’entame des échanges, le Secrétaire Exécutif de la CPC, Monsieur Ibrahima NDOUR, a salué l’initiative après avoir présenté la CPC et ses grandes mutations et réalisations depuis sa création en 1967.Parmi les réalisations de la CPC, l’exposition sur les productions pédagogiques de la CPC a été très appréciée par les étudiants qui ont manifesté un fort intérêt à s’en procurer.

Après la présentation de la CPC, s’en est suivie une série de questions réponses modérée par le Dr Gabriel GBEDJISSOKPA, Directeur des Projets et Programmes à la CPC. Parmi les questions marquantes, celle de l’élargissement de la CPC vers les pays anglophones est revenue. La CPC a toujours fait de cette question un enjeu stratégique important qui lui permettra d’acquérir un positionnement plus fort sur le continent.

La question d’une passerelle des étudiants de l’EFSC vers l’Université Africaine de Développement Coopératif (UADC), organe de formation de la CPC, a aussi marqué les esprits. En effet, l’EFSC forme ses étudiants jusqu’au niveau Bac+2 qui en sortent nantis d’un diplôme de Technicien Supérieur en Gestion des Coopératives. Beaucoup de ces étudiants aimeraient poursuivre les études à un niveau plus élevé. Ils ont été édifiés sur les programmes et les modalités d’inscription à l’UADC.

Ces questions et bien d’autres ont enrichi les connaissances des étudiants de l’EFSC au plaisir de leur Directeur qui envisage d’inviter une mission de la CPC à Ebolowa question d’explorer des pistes de partenariat entre les deux institutions.

Financement des Initiatives Coopératives en Afrique (FICA), la CPC signe une nouvelle convention de partenariat

La CPC a développé et mis sur pieds en 2018, une stratégie de Financement des Initiatives Coopératives (FICA). Ce mécanisme permet aux coopératives de bénéficier des financements par des prêts à long termes et à des taux très préférentiels comparativement aux conditions offertes par les banques du système classique en Afrique, pas toujours favorables aux coopératives en majorité constituées des populations pauvres.


Les fonds de ces prêts proviennent des bailleurs de fonds de la CPC qui comprennent la nécessité de ce mode de financement alternatif du mouvement coopératif panafricain et mobilisent les capitaux par l’entremise des banques locales. Ce mode original de financement des coopératives le plus souvent exclues du système bancaire classique par des conditions assez rigides, s’avère urgent pour la CPC qui ne cesse de nourrir la vision d’un mouvement coopératif africain fort et prospère.


C’est dans ce sillage que la CPC est entrée en contact avec Persia Holding Group PERSION SA, un groupe International d’investisseurs d’origine iranienne basé en Suisse. Après plusieurs mois d’échanges sur le mécanisme du FICA, les deux institutions sont parvenues à la signature d’une convention de partenariat ce 18 Novembre 2019. Cet acte qui marque le début d’un long partenariat entre les deux institutions a eu lieu dans le cadre d’une mission au Cameroun de PERSIA HOLDING GROUP SA conduite par son Président REZA Boozarjormehri.

Le Groupe PERSIA s’engage donc à financer les coopératives sélectionnées par la CPC et disposant des plans d’affaires viables et porteurs de développement. Il faut signaler que c’est la deuxième signature de convention du genre que la CPC effectue dans le cadre du FICA. La particularité avec le Groupe PERSIA, c’est sa souplesse en matière de garantie, très loin des garanties à 100% le plus souvent exigées par les investisseurs. 


Les coopératives désireuses de bénéficier des financements du FICA sont donc tenus de se rapprocher de la CPC ou de leurs Ministères en charge des coopératives pour plus d’informations sur le FICA. En attendant le démarrage effectif de ces financements, certaines coopératives ont déjà présenté leurs plans d’affaires à la CPC.

La CPC invitée au Forum Scientifique du Salon Tournant de l’Economie Sociale et Solidaire du Sénégal, Dakar 2019

Du 29 Octobre au 02 Novembre 2019, le Secrétaire Exécutif de la CPC, Monsieur Ibrahima NDOUR, a représenté la CPC au Forum Scientifique du Salon Tournant de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) du Sénégal, évènement porté cette année 2019 par trois pays : le Maroc, le Sénégal et la Côte-d’Ivoire.

Affecté au panel numéro 5 avec pour  thématique centrale : « Les opportunités pour les acteurs de l’économie sociale et solidaire », le Secrétaire Exécutif a entretenu les participants aux assises sur le sous thème : « Coopératives d’habitat et mutualité : facteur d’inclusion sociale ». Il faut rappeler que la CPC développe et propose à ses pays membres depuis plusieurs années déjà son vaste programme de promotion des logements sociaux par le biais des coopératives d’habitat.

Outre la parfaite organisation de l’évènement par le Ministère de l’Economie Social du Sénégal, la qualité et la richesse des échanges sont à apprécié. La plateforme mise sur pieds après l'évènement permettra à la CPC tous les deux ans de diffuser  quelques axes importants de ses réflexions sur  l’ESS en général et les Coopératives en particulier.

Notons qu’en marge de ce salon, le Secrétaire Exécutif de la CPC, en compagnie du consultant national Monsieur Yatma SYLLA a eu une séance de travail avec le Directeur de l’Habitat Social du Sénégal. La rencontre a permis d’arrêter le principe d’une collaboration pour la prise en charge par la CPC des besoins de construction et de renforcement de l’Union Nationale des Coopératives d’Habitat du Sénégal.

La CPC aux côtés du Gabon dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des Coopératives

IMG 1546
 
Organisée par le Ministère de l’Agriculture, de l’Élevage de la Pêche et de l’Alimentation en présence du Ministre, Monsieur BIENDI MAGANGA MOUSSAVOU, l’édition de cette année de la Journée Internationale des Coopératives s’est célébrée avec faste et solennité le samedi 06 juillet 2019 à Libreville au Gabon sous le thème " les coopératives pour un travail décent" . Ont répondu présents, les représentants des coopératives, unions et fédérations des coopératives, les partenaires au mouvement coopératif du Gabon au rang desquels la FAO, Bureau Sous Régional Afrique Centrale et la CPC invité de marque.
 
Les Manifestations marquant l’évènement proprement dit ont eu lieu au Centre de Promotion de la Pêche Artisanale de LALALA à Libreville. Entre autres activités, nous pouvons citer la visite des stands des coopératives, la visite des bateaux de pêche des coopératives de pêcheurs et une descente sur la mer de la délégation officielle.
 
Nous pouvons ajouter au rang des activités marquant la célébration de cette journée internationale des coopératives au Gabon, la conférence débat sur le thème de la journée et en prélude à l’évènement, le vendredi 05 juillet 2019, les exposés de la CPC par son Directeur des Projets et Programmes, Dr Gabriel GBEDJISSOKPA, qui ont porté sur l’identité coopérative, les coopératives dans la promotion des emplois décents et la gestion des coopératives. Ce mini-atelier de formation s’est adressée à une soixantaine d’élus et dirigeants des coopératives du pays dont la demande en formation sur l’économie coopérative reste très grande.

Une mission CPC en RCA suscite la création de trois grandes coopératives agricoles

             RCA

La coopération RCA-CPC se renforce sur le terrain  avec  l'intensification de l'action de la CPC. Le pays, secoué par une instabilité politique et des conflits communautaires est désormais un vaste chantier en reconstruction. Le secteur coopératif, inscrit en bonne place dans les politiques et stratégies nationales du pays interpelle la CPC dans ses missions en faveur de ses pays membres. C’est dans ce sillage qu’une mission constituée du Secrétaire Exécutif, Ibrahima Ndour, et du Directeur des Projets et Programmes, Gabriel GBEDJISSOKPA a séjourné à Bangui en RCA du 13 Juin au 04 juillet 2019 et ceci dans l’optique de maintenir l’appui CPC au pays tout en explorant de nouveaux horizons de coopération dans le mouvement coopératif national. C’est dans cette perspective que la Société HUSACA (Huilerie et Savonnerie de Centrafrique), qui utilise la matière première locale constituée de maïs et de noix de palme dans ses usines de transformation, a bénéficié de l’expertise de la CPC qui l’accompagne désormais dans la structuration de ses groupements agricoles, fournisseurs en maïs et noix de palme, en véritables coopératives pour une plus grande productivité qui ne satisfait pas toujours la demande de l’entreprise face aux besoins des partenaires tels que le Programme Alimentaire Mondiale (PAM), représentation de Bangui.

            Ainsi, les coopératives suivantes ont vu le jour en RCA :

1. La coopérative « WALOMBE »

Activité principale : Production de maïs ;

Localités : S’étend sur les villages NDANGALA et BIMON

Nombre de membres : 161

2.  La coopérative « TOUMBAYERE »

Activité principale : Production de Maïs ;

Localités : Couvre la zone forestière et s’étend sur les villages : Yombo, Bombari, Sekia, Sebokele, Salongo, Sakolongo, Sebala, Yatimbo ;

Nombre de membres : 86.

3. La coopérative « FINIBANGONDO »

Activité principale : Production de Maïs ;

Localité : PISSA

Nombre de membres : 110

      Ces coopératives, de véritables faut le rappeler bénéficieront d’un accompagnement et d’un suivi de la CPC qui commence dans les tous prochains jours par la formation des membres élus aux principes, valeurs et pratiques coopératives.