Coopération Sud-Sud : Le Maroc intensifie son action sur le continent. La CPC invitée comme partenaire aux assises de Fès dans le cadre du 12ème anniversaire de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain(INDH) du Maroc

Les 18 et 19 mai 2017 à Fès au Maroc, plus de 350 personnes 2017 05 24 180432ressortissantes pour la plus part de l’Afrique sub-saharienne ont participé aux travaux marquant la célébration des 12 ans de l’INDH. Cet évènement a connu la participation de diverses personnalités nationales et internationales, dont des Ministres et acteurs du mouvement coopératif et de l’Economie Sociale et Solidaire développement économique et des 20 pays membres de la CPC, sous son instigation et sur invitation de l’INDH.


En s’inscrivant dans la lignée du développement de la coopération Sud-Sud, entre les pays Africains prônée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et afin d’insuffler une nouvelle dynamique économique, sociale et cultuelle, comme cela a été souligné dans le discours de Sa Majesté le Roi prononcé à Abidjan, en 2014 : «…..Plus qu’une aide humanitaire, c’est de projets de développement humain et social, dont notre continent a le plus besoin. L’Afrique doit regarder son avenir avec détermination et optimisme, en exploitant tous ses atouts et ses potentialités….». Cette manifestation avait pour thème : « Échanges des bonnes pratiques au service du Développement Humain durable en Afrique ».


Cette manifestation s’inscrit dans le renforcement de la coopération dans le cadre du développement humain durable entre les pays africains et ceci par le partage des modèles adoptés et l’échange des expériences et les bonnes pratiques. Cette rencontre a offert l’opportunuité de jeter les bases d’une feuille de route afin de dégager des pistes d’amélioration du développement humain durable dans les différents pays africains.

Les travaux ont comporté, dans un premier temps, une séance inaugurale solennelle pour la présentation des allocutions des officiels et dans un deuxième temps, la tenue de 3 panels, en séance plénière, animés par des intervenants représentant les différents pays invités et du pays hôte.
L’objectif recherché à travers le débat et les échanges constructifs, etait de sortir avec des propositions opérationnelles et adaptées au contexte africain.

Ainsi, les thématiques abordées pour ces panels se présentent comme suit :

1. Approches pour la lutte contre la pauvreté :

✓ Comment identifier les besoins prioritaires des populations pauvres ou précaires?
✓ A travers quels indicateurs cibler les populations pauvres ou précaires ?
✓ Comment assurer l’implication des populations démunies dans le choix des projets socio-économiques de développement ?
✓ Quelles sont les dispositions à prendre en considération pour faciliter l’insertion socio-économique des personnes pauvres ou précaires ?

2. Une bonne gouvernance au service de développement humain :
   Quels sont les principes et les outils d’une bonne gouvernance ?
✓ Quelles sont les conditions favorables à une bonne gouvernance ?
✓ Le développement humain et la transformation sociale ne nécessitent-ils pas une approche globale basée sur la bonne gouvernance ?

3. Les jeunes, forces de développement humain :
✓ Quels sont les besoins et les attentes des jeunes d’une manière générale ?
✓ Comment impliquer les jeunes dans le processus de développement de leurs pays ?
✓ Quels dispositifs mettre en place pour permettre une bonne intégration des jeunes dans le tissu socio-économique de leurs pays ?


La rencontre à également traité des questions d’intégration des jeunes à travers le sport.

En marge de cette rencontre, Il a été organisé du 18 au 21 Mai 2017 à Rabat, un village africain des activités génératrices de revenus (AGR) sous le thème : « Richesses africaines au service du développement humain durable». Ce village connaitra la participation des porteurs d’AGR initiées dans le cadre de l’INDH, en plus d’une vingtaine de projets similaires des pays africains participants. Ce village représente un moment fort pour valoriser le savoir-faire des exposants et la richesse du continent africain.
À la fin des assises, la RCA a été désignée pour abriter l’évènement l’année prochaine.