ENTREPRENEURIAT COOPERATIF:Les formateurs formés par la CPC sur l’Acte Uniforme OHADA

ENTREPRENEURIAT COOPERATIF

Les formateurs formés par la CPC sur l’Acte Uniforme OHADA

C’était au cours d’un atelier de trois jours qui s’est tenu à Mbalmayo au Cameroun du 11 au  13 Décembre 2014
Faciliter l’assimilation, l’appropriation mais surtout la mise en pratique de l’Acte Uniforme OHADA relatif au Droit des Sociétés Coopératives : tel était l’objectif principal de cet atelier. En effet, le deuxième atelier panafricain de formation des formateurs des acteurs de l’entrepreneuriat coopératif, organisé par la Conférence Panafricaine Coopérative (CPC) à Mbalmayo au Cameroun, a durant trois jours d’activités (du 11 au 13 décembre) réuni étrangers, fonctionnaires de l’administration camerounaise, et représentants d’organismes internationaux qui ont été entretenus par les experts de la CPC.
Par ailleurs, les sous thèmes tels que ‘’la lutte contre la pauvreté et auto-emploi‘’ , ‘’le mouvement coopératif africain et l’entreprise  coopérative’’, ont notamment été abordés dans une approche andragogique. Une approche caractérisée par la prise en compte des prérequis, des activités d’éveil et des échanges lors des travaux pratiques et qui ont plutôt facilité l’assimilation du contenu des différentes communications, comme nous l’a  confirmé Lontsi Charles, Ingénieur d’étude au Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) du Cameroun et participant  : « Au moment où nous achevons cet atelier, j’ai une très bonne impression parce que j’ai maîtrisé le contenu de l’Acte Uniforme OHADA, je pense que les connaissances acquises au cours de ce séminaire, vont nous permettre de mieux faire comprendre aux producteurs ce qu’on appelle Coopérative, sur quelle base elle est créée, comment est-ce qu’elle fonctionne, comment elle est organisée, et ça permettra que les futures coopératives créées au Cameroun puissent fonctionner mieux ».
C’est justement ce meilleur fonctionnement des coopératives en Afrique, dans le respect des dispositions juridiques de l’Acte OHADA en vigueur,  que recherche la CPC. La CPC qui en rappel, est un organisme bipartite panafricain regroupant vingt Etats et leurs mouvements coopératifs ; et dont la vocation principale est d’accompagner les pays membres, dans leurs stratégies d’élaboration et de mise en œuvre de politiques et programmes coopératifs. Aujourd’hui, la CPC compte à son actif, la mise sur pied de l’Université Africaine de Développement Coopératif (UADC) basée à Cotonou au Bénin ; mais aussi l’adoption en 2010 par le Conseil des Ministres, de l’Acte Uniforme OHADA en question initié par la CPC dont le Secrétariat Exécutif  est basé à Yaoundé au Cameroun. A cela on peut ajouter le Plan d’Action Panafricain de Développement des Coopératives élaboré par la CPC et adopté par les Nations Unies en 2012 lors de la cérémonie de clôture de l’Année Internationale des Coopératives.
Les deux prochains ateliers se tiendront au Gabon et en RDC respectivement en mars et mai 2015.